Tuerie/abattoir de volailles

Dès que l’on commercialise des volailles de la ferme, elles doivent provenir d’un local aménagé aux normes sanitaires.

D’autres éléments sont à respecter si l’on veut faire de la vente directe de volailles.

L’abattage à la ferme doit se faire dans des conditions d’hygiène irréprochables, dans des locaux aux normes sanitaires. Chaque producteur est responsable de la qualité sanitaire de ses produits, et doit mettre en place un plan de maîtrise sanitaire et respecter les bonnes pratiques d’hygiène. Selon les distances de vente envisagées et les quantités, vous pouvez mettre en place une tuerie à la ferme (maximum 500 poulets/semaine et rayon de vente limité à 80 km), ou un atelier d’abattage agréé CE (investissement plus lourd).

Le matériel indispensable dans une tuerie de volailles, est :

dans la zone d’abattage : une électronarcose (obligatoire), des cônes et bac de saignage, un bac à échauder, une plumeuse ;

dans la zone d’éviscération : une table ou un pied d’éviscération, une chambre froide de ressuyage et une chambre froide de stockage.

dans la salle de découpe / transformation : une table de découpe, un lave-mains.

Nous avons réalisé une liste des matériels d’abattage indispensables pour 50 volailles/semaine et jusqu’à 200 volailles/semaine, pour les chambres froides, cliquer sur ce lien. 

  • Matériel pour 50 volailles/semaine

    materiel abattage 50 volailles

  • Matériel jusqu’à 200 volailles/semaine

    materiel abattage 200 volailles

Ce matériel vous intéresse ?